L'espace adhérent ne sera plus disponible à partir du vendredi 5 avril à midi, jusqu'à la semaine du 22 au 26 avril

Isolement et addictions

Le confinement, dont le but est d’éviter la propagation du virus, est pour nous tous une situation inédite. Il nous prive de notre liberté de sortir selon notre bon vouloir et de nous déplacer sans contrainte de périmètre. Les émotions ressenties pendant ce confinement sont variées et variables en fonction du temps (frustration, colère, mais aussi anxiété, ennui…).

Cet isolement se poursuit avec le maintien du télétravail pour de nombreuses entreprises et peut engendrer des comportements inhabituels comme l’augmentation de la consommation de produits (tabac, alcool, cannabis…) ou l’augmentation du temps passé devant un écran (pour jouer, travailler, acheter…). Le risque pourrait être de voir apparaître une perte de la maîtrise de ses envies.

L’isolement est bien plus dangereux encore pour celui qui connaît déjà la situation d’addiction avec ces désirs puissants, voire compulsifs. Nous vous proposons ci-dessous des conseils pour éviter de vous sentir dépassé(e), avec des informations qui pourraient vous aider tels que des adresses ou encore des liens.

Usage des écrans, des réseaux sociaux, d’internet, des smartphones à titre personnel et / ou professionnel, des jeux vidéo en ligne, des jeux d’argent

  • Limitez votre temps devant les écrans,
  • Fixez-vous une plage horaire à ne pas dépasser,
  • Diversifiez vos activités: lecture, jeux de société, travaux manuels, musique.

Liens utiles
Joueurs Info Service
Centre d’addictologie de la région parisienne
Agence française pour les jeux vidéo

Achats compulsifs       

  • Faites des listes de vos achats et respectez-les,
  • Fixez-vous un budget à ne pas dépasser,
  • Surveillez vos comptes.

N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant et/ou spécialiste (privilégiez la téléconsultation).

Le  grignotage, la surconsommation alimentaire

  • Mangez équilibré et limitez le grignotage,
  • Redécouvrez le plaisir de cuisiner.

Liens utiles
Bien s’alimenter pendant le confinement
Comment faire du sport dans mon appartement
Ligne « Anorexie Boulimie Info Ecoute » au 0810 037 037
N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant et /ou spécialiste (privilégiez la téléconsultation)

Confinement et tabac

Le tabac, au pouvoir addictogène très élevé, reste accessible. 27 % des fumeurs ont augmenté leur consommation.

La cohabitation forcée dans un espace domiciliaire exigu expose au tabagisme passif les autres membres de la famille.

Vous avez toujours accès aux substituts nicotiniques et vous pouvez vous faire aider, les soutiens en ligne sont également maintenus.

Vape

Les boutiques de vape sont ouvertes mais privilégiez la vente à distance avec retrait en magasin.

Faites votre stock de e-liquid pour éviter le syndrome de sevrage.

Confinement et alcool

Les consommateurs d’alcool connaissent peu de difficultés pour s’approvisionner dans les magasins.

Facteurs pouvant favoriser l’augmentation de votre consommation :

  • L’accessibilité maintenue aux rayons des boissons alcoolisées,
  • Le besoin de tromper l’ennui ou de s’évader,
  • Le développement des « apéro visio » qui entretient l’idée que l’alcool est forcément nécessaire à cette convivialité,
  • Le remplacement par l’alcool de drogues devenues inaccessibles.

Confinement et cannabis

Le cannabis est la drogue illicite la plus consommée en France, notamment pour ses effets déstressants et calmants.

Profitez de cette période de confinement pour réduire ou arrêter votre consommation.

Lien utile 
Vous pouvez joindre Drogues Iinfo Service  0 800 23 13 13

Confinement et médicaments

Si vous prenez un traitement chronique, ne l’arrêtez pas sans avis médical.

Si vous avez un traitement et en cas de symptômes COVID, « je le continue ou j’arrête ? » : contactez votre médecin traitant, allez sur Covid19 Médicaments.

Attention à la consommation de somnifères, anxiolytiques, hypnotiques, antidépresseurs, etc… En période de confinement que ce soit temporaire ou chronique : contactez votre médecin traitant assez rapidement.

Si vous êtes en traitement de substitution aux opiacés (méthadone, buprénorphine) : demandez à votre médecin qu’il vous obtienne une ordonnance préalable de 3 mois.

Quelques bonnes pratiques

Amplifiez vos émotions positives : beaucoup d’humour, de la lecture, écoutez de la musique, orientez votre cerveau sur du positif c’est protecteur de la santé psychologique mais également du système immunitaire.

Maintenez le lien social : appelez vos amis et votre famille.

Prenez soin de vous : accordez-vous du temps pour vous régénérer, faites du sport, mangez équilibré, limitez l’alcool et les excitants, dormez un nombre d’heures suffisant. Relaxez-vous et méditez.

On fait ce que l’on peut dans cette période complexe. Reconnaissez vos efforts et gardez le bon cap lors du déconfinement.

A lire aussi