Qu’est ce que la nouvelle Visite d’Information et de Prévention (VIP )?


La loi Travail, entrée en vigueur le 1er janvier 2017, modifie fortement les modalités de suivi de l’état de santé des salariés, adapté en fonction des risques, de l’âge, de l’état de santé et des conditions de travail.

La VIPI (Visite d’Information et de Prévention Initiale) et la VIP (Visite d’Information et de Prévention) rentrent dans le cadre du Suivi Individuel de santé du salarié (article L. 4624-1 du Code du travail). Il existe deux sortes de VIP.

 

  • En période d’embauche, la VIP Initiale concerne les salariés suivants :
    • Les salariés sans exposition particulière qui seront vus dans les 3 mois après l’embauche.
    • Les travailleurs de nuit et les moins de 18 ans qui seront vus avant l’embauche.
  • Durant la période de travail, la VIP ou ex-visite périodique :
    • La VIP est renouvelée dans un délai maximum de 5 ans pour tous les salariés sans exposition particulière.
    • Pour les travailleurs handicapés, titulaires d’une pension d’invalidité et les travailleurs de nuit, un délai de 3 ans maximum entre 2 visites.

Le délai entre 2 visites du salarié est laissé à l’appréciation du médecin du travail en fonction des particularités du poste occupé et des caractéristiques du travailleur.

À quoi sert-elle (art. R. 4624-11)

  • À faire le point sur l’état de santé du salarié
  • À informer sur les risques professionnels éventuels selon l’activité
  • À sensibiliser sur les moyens de prévention
  • À prendre en compte les conditions de travail, l’âge et l’état de santé du salarié ainsi que les risques auxquels il est exposé

Qui réalise la VIP

La VIP est réalisée par un professionnel de santé de l’équipe pluridisciplinaire (médecin du travail, infirmière, médecin collaborateur, interne en médecine (art. R. 4624-10 du Code du travail) qui remettra à l’issue de cette visite une attestation de suivi en double exemplaire (une pour l’employeur, une pour le salarié). Ainsi, il n’y a plus d’aptitude au poste de travail pour les salariés sans exposition particulière.

À noter

Si la VIP n’est pas réalisée par le médecin du travail :

  • Une orientation sans délai à la demande vers le médecin du travail est possible pour les femmes enceintes, venant d’accoucher ou allaitantes.
  • Une orientation sans délai vers le médecin du travail est possible pour les travailleurs handicapés ou les salariés en invalidité.
  • Une orientation sans délai vers le médecin du travail, par le professionnel de santé s’il l’estime nécessaire.

De plus, si le médecin du travail est informé et constate qu’un salarié est affecté à un poste présentant des risques particuliers pour sa santé, sa sécurité ou pour celle de ses collègues ou des tiers évoluant dans l’environnement immédiat de travail, le salarié doit bénéficier des modalités du suivi individuel renforcé (art. R. 4624-21) et sera donc vu par le médecin du travail exclusivement.