Suivi médical : un tableau résumé pour la périodicité des visites

Partager

La loi Travail, entrée en vigueur le 1er janvier 2017, modifie fortement les modalités de suivi de l’état de santé des salariés, adapté en fonction des risques, de l’âge, de l’état de santé et des conditions de travail.

Tous les salariés sont pris en charge par un professionnel de santé dès l’embauche, dont la périodicité du suivi n’excède pas 5 ans. Dans le cas des salariés exposés à des risques particuliers, la périodicité n’excède pas 2 ans. Ces plafonds ne sont pas des périodicités obligatoires : le meilleur suivi possible est déterminé par le Médecin du Travail en fonction de la situation de chacun.

Ces changements sont significatifs. Un schéma élaboré par le Cisme synthétise de façon simple et accessible les différentes configurations possibles. En partant des risques auxquels les salariés sont exposés, le suivi individuel est clairement présenté, de l’embauche aux périodicités.

Cliquez sur l’image pour l’ouvrir en grand format, ou « Clic droit / Enregistrer l’image sous » pour l’enregistrer.

A lire aussi