Nos ressources sont pleinement mobilisées pour déployer prochainement votre nouvel espace adhérent.

Services généraux: quel matériel choisir ?

C’est une des questions les plus récurrentes: comment choisir le matériel le plus adapté pour les salariés du tertiaire? Nous allons vous proposer une liste de matériels fréquents, avec le cahier des charges des options à rechercher. Attention: les points suivants permettent d’améliorer le confort, et ne s’appliquent pas forcément lors de pathologies.

Le plan de travail

Absolument privilégier les bureaux rectangulaires. Les bureaux arrondis favorisent le déséquilibre au niveau des appuis des bras et l’écran peut être excentré: les salariés peuvent être en torsion, avec les bras dans le vide. Les bureaux réglables en hauteur se démocratisent lentement mais ils sont déjà la norme dans les pays nordiques.

La lampe d’appoint

Facultative, mais souvent bienvenue pour compléter les faiblesses de l’éclairage artificiel et la variation de la lumière du jour. Les lampes LED ont excellente réputation.

Le siège

Matériel central, un bon siège doit offrir une multitude de réglages pour s’adapter au mieux à la morphologie des salariés:

  • le soutien lombaire réglable en hauteur est sans doute le plus important, pour bien caler les lombaires et maintenir le dos,
  • l’assise réglable en profondeur permet de parfaitement s’assoir dans le fond du siège et profiter du soutien lombaire,
  • les accoudoirs doivent être réglables en hauteur. Le salarié choisit alors d’utiliser les accoudoirs ou le plan de travail pour poser ses bras.

L’écran

Le support doit être réglable en hauteur, pour avoir le haut de l’écran au niveau des yeux. Pas de ramettes ni boites sous l’écran: ce dernier devient souvent trop haut. Utiliser un double bras articulé lors d’utilisation simultanée de deux écrans.

La souris

Nous recommandons d’avoir trois tailles en stock, afin de s’adapter au mieux à la main des salariés. Idéalement, la paume de la main est bien posée sur le dos de la souris. Les souris verticales sont les nouvelles Roll-Royce des souris: la position de l’avant-bras est neutre (et non en torsion) et il n’y a pas de compression au niveau du canal carpien.

Le clavier

Le plus plat possible afin d’éviter toute hyperextension du poignet. Retirer les pattes si elles sont relevées.

Le casque téléphonique

Il y a de nombreuses options dont il faut en rechercher le maximum: réglage du volume d’écoute, limitateur de pics sonores, filtre du bruit de fond, décrochage sur l’oreillette… Nous recommandons particulièrement le casque sans fil, avec différentes accroches possibles (monoral, binoral, contour d’oreille, serre-tête…). Vérifier la compatibilté avec le modèle de téléphone.

Les repose-poignets

C’est un mystère! Cela peut soulager la flexion du poignet lors de l’utilisation de la souris ou du clavier, mais soit les salariés adorent et l’utilisent, soit ils ne supportent pas ce matériel et le mettent de côté. C’est du 50/50 purement subjectif, que seul l’essai permet d’évaluer.

Le repose-pieds

Facultatif pour des personnes de taille normale, voire du confort, ce matériel profite surtout aux personnes de petites tailles qui touchent difficilement le sol.

Un réhausseur de pc portable

Les salariés qui utilisent un pc portable sont trop souvent penchés vers l’avant. Un réhausseur permet d’avoir le haut de l’écran au niveau des yeux. Un écran annexe est tout à fait viable. Ne pas oublier la souris et le clavier annexes.

Dans tous les cas, méfiez-vous du terme « ergonomique », souvent utilisé de façon abusive. Un bon matériel doit s’adapter au salarié, peu importe son appellation, cela doit être un matériel réglable. N’oubliez pas les phases de tests, surtout si vous avez des doutes.

A lire aussi