L'espace adhérent ne sera plus disponible à partir du vendredi 5 avril à midi, jusqu'à la semaine du 22 au 26 avril

L’intervention d’entreprises externes: des risques souvent négligés

Sur 100 accidents mortels, 15 concernent des entreprises extérieures effectuant des travaux au sein d’entreprises utilisatrices. L’entreprise utilisatrice a l’obligation d’organiser la sécurité des différents salariés lors de la préparation et du suivi des travaux ainsi qu’établir un plan de prévention au préalable de l’activité.

En quelques mots

La co-activité est l’activité simultanée de plusieurs travailleurs sur une même unité de travail ou de plusieurs entreprises sur un même site. Cela génère des risques d’interférence: ce sont des risques supplémentaires s’ajoutant aux risques propres liés à l’activité de chaque zone de travail, expliqué par la présence d’installations, de matériels et d’activités de différents travailleurs sur un même lieu de travail.

Deux types de co-activité :

  • Lors de l’intervention d’une entreprise extérieure,
  • La co-activité entre les interventions à un même poste de travail.

Entre différentes activités de la même entreprise

L’analyse des risques de chaque activité est étudiée lors de la mise en place du Document Unique de l’entreprise. Un travail en co-activité nécessite une communication du responsable de l’opération avant, pendant et après les travaux à l’ensemble des salariés intervenant sur le lieu de l’intervention. Les salariés doivent être informés et formés pour être capables de :

  • Vérifier leur environnement de travail,
  • Repérer les risques d’interférence,
  • Mettre en place les mesures de prévention adaptées à ces risques.

Pour les entreprises extérieures

Le plan de prévention est le résultat de l’analyse des risques interférents entre les activités de l’entreprise utilisatrice et de l’entreprise extérieure. Il comporte 5 parties :

  • Les renseignements relatif à l’opération (horaires de travail, temps de l’opération, nombre de salarié, lieu…), à l’entreprise utilisatrices et l’entreprise extérieure,
  • L’organisation des secours, les qualifications requises par les salariés intervenants (ex : permis, habilitation…), et les moyens mis à disposition,
  • L’analyse des risques de chaque opération,
  • Les mesures de prévention mises en place,
  • Les moyens de suivi du Plan de Prévention sur le terrain et de sa réactualisation.

A lire aussi