Nos ressources sont pleinement mobilisées pour déployer prochainement votre nouvel espace adhérent.

La conduite en hiver

L’hiver est arrivé avec des conditions météorologiques qui doivent engendrer une adaptation de votre conduite et augmenter votre vigilance.

En cas de chaussée humide, de pluie, de brouillard ou de neige, il faut adapter sa conduite ! Les bases sont intuitives : réduisez votre vitesse, augmentez vos distances de sécurité, rendez-vous visible, désactivez pas d’antibrouillard en cas de pluie…

Sur chaussée humide, la distance d’arrêt d’un véhicule est pratiquement multipliée par deux. Les limitations de vitesse sont donc abaissées par temps de pluie, à 110 km/h sur autoroutes, 100 km/h sur routes à chaussées séparées, et 80 km/h sur les autres routes. Elles demeurent toutefois fixées à 50 km/h, en ville. Par ailleurs, lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres, la vitesse ne doit pas excéder 50 km/h.

Il est également essentiel, à l’entrée de l’hiver, de faire contrôler l’état général de votre véhicule par des professionnels : pression des pneus, essuie-glaces, éclairage (changement des ampoules par paire), batterie, niveaux d’eau, du lave-glace et d’huile, protection antigel du circuit de refroidissement (l’eau ajoutée l’été peut geler l’hiver)…

Quelques accessoires complémentaires sont conseillés : lave-glace antigel, raclette, bombe de dégivrage, lampe de poche, gants ou couverture dans le coffre.

Attention, le sel épandu sur les routes, au cours de l’hiver, peut être corrosif. Il est donc nécessaire de laver régulièrement sa voiture durant cette période.

Au 1er novembre 2021, la Loi Montagne est entrée en vigueur. Dans les zones établies par les préfets : des 48 départements situés dans les massifs montagneux :

Les véhicules légers, utilitaires et les camping-cars devront être équipés soit de chaînes à neige métalliques ou textiles permettant d’équiper au moins deux roues motrices, soit être équipés de quatre pneus hiver. Les pneus hiver adaptés sont ceux bénéficiant du label 3PMSF (un logo qui représente une montagne à 3 pics ainsi qu’un flocon de neige) ou aux pneus estampillés M+S (Mud And Snow).

La période définie par cette loi montagne va du 1er au 31 mars. Les automobilistes qui enfreignent cette règle peuvent écoper d’une contravention de Classe 4 correspondant à une amende de 135 €. Les voitures qui ne sont pas conformes à cette réglementation peuvent être immobilisées par les autorités. Pour ce 1er hiver, les automobilistes ne seront pas sanctionnés.

Ces zones sont signalées par les panneaux suivants :

Pour résumer, par mauvais temps, il convient de limiter au maximum les déplacements et de s’organiser en conséquence pour limiter les trajets.

L’anticipation est la clé d’une conduite sécuritaire. En ce sens, la formation du personnel est une notion fondamentale. La prise en considération de l’analyse du risque routier hivernal et des actions de prévention à mettre en place est impérative dans le cadre du document unique d’évaluation des risques professionnels. Bonne route et restez vigilants !

A lire aussi