Canicule et travail

Les pics de chaleur caniculaire traversés depuis quelques étés ont amenés le gouvernement à établir un  plan national canicule reconduit chaque année.

L’employeur, soumis à des obligations de sécurité, est tenu de protéger les salariés des risques pour leur santé. Des températures supérieures à 30 degrés pour des activités de bureau et à 28 degrés pour un travail physique peuvent avoir des conséquences sur la santé.

Certains secteurs d’activité sont plus impactés que d’autres (BTP, boulangerie, restauration..) et nécessitent des aménagements et des modifications de l’organisation de travail.

Il est important d’anticiper sur ce risque saisonnier, un risque lié aux ambiances thermiques, en l’intégrant dans le Document unique afin d’en établir un plan d’action de prévention.

Quelques conseils

 Aux employeurs :

  • Vérifier la température des locaux,
  • Vérifier la mise en place d’adaptations techniques (stores, films anti solaire sur les vitres…),
  • Vérifier  la ventilation des locaux de travail (Attention mesures particulières Coronavirus),
  • Revoir organisation de travail si nécessaire (cadence, rythme de travail, horaires, allègement de la manutention manuelle…),
  • S’assurer que le port des EPI est compatible avec la chaleur ambiante,
  • Mettre à disposition des salariés de l’eau fraiche,
  • Mettre à disposition des salariés des brumisateurs d’eau minérale…),
  • Informer les salariés sur les signes ou symptômes du coup de chaleur,
  • Mettre à disposition des salariés du papier absorbant (mains moites, sueurs excessives gênant la vue),
  • Elaborer une procédure interne en cas de “coup de chaleur” d’un salarié.

Aux salariés :

  • Porter des vêtements amples et légers (tenue correcte et adaptée),
  • Se protéger la tête du soleil si en extérieur,
  • Boire l’équivalent d’1 verre d’eau toutes les 20 minutes (respecter les consignes d’hygiène (lavage de mains…),
  • Faire des repas légers sans consommation d’alcool,
  • Si traitement médical et pathologie, rester vigilant,
  • Limiter les efforts physiques (cycles courts de travail avec pauses, utilisations renforcées du matériel de manutention…),
  • Se surveiller les uns les autres.

Les effets sur la santé quant à une exposition prolongée à la chaleur peuvent être graves. Dès l’apparition des symptômes suivants, faire une pause, s’hydrater et prévenir son manager ou collègue de travail :

  • Augmentation de la température interne (coup de chaleur),
  • Rougeur et chaleur cutanée,
  • Accélération du pouls et de la respiration,
  • Déshydratation,
  • Crampes,
  • Maux de tête,
  • Nausées,
  • Confusion.

Plateforme téléphonique d’information “Canicule”
0 800 06 66 66 (appel gratuit entre 9h et 19h depuis un poste fixe)

Solidarites-sante.gouv.fr