Nos ressources sont pleinement mobilisées pour déployer prochainement votre nouvel espace adhérent.

Attention à la chute !

Seconde cause de mortalité au travail après les accidents de circulation, la chute de hauteur est caractérisée par un taux de gravité élevé : 10% des accidents de travail relèvent de chutes. Priorité du Plan Santé Travail de l’Etat 2014-2017, une chute de hauteur est comptée toutes les 5 minutes en France.

Dans quelles situations ?

Les toitures, les charpentes, les échafaudages ou les passerelles ne sont pas les seuls responsables : les hauteurs plus basses et a priori sans danger (escaliers, escabeaux, et échelles) sont en réalité bien plus pernicieuses qu’elles en ont l’air et participent fortement aux accidents.

Selon le décret N°2004-924 du 1er septembre 2004 : «il n’y a plus de limite de hauteur, un salarié se doit de travailler en sécurité à partir du moment où celui-ci s’élève ».

Comment prévenir le risque de chute de hauteur ?

Dans la logique d’approche des principes généraux de prévention, la démarche d’évaluation du risque est la suivante :

Eviter le risquePrévention collectivePrévention individuelle
Privilégier le travail au sol, à réfléchir des la conception des lieux et des situations de travail pour modifier facilement les équipements ou la situation de travail
Permanente: Garde-corps, passerelles, plate-forme, escaliers Temporaire: Echafaudage, tour d’accès, filets en sous face, appareils de levage
Permanente: Garde-corps, passerelles, plate-forme, escaliersTemporaire: Echafaudage, tour d’accès, filets en sous face, appareils de levageHarnais, point d’ancrage, restriction d’accès. Formation et information des salariés
Permanente: Garde-corps, passerelles, plate-forme, escaliersTemporaire: Echafaudage, tour d’accès, filets en sous face, appareils de levage

A lire aussi