Réduire la pénibilité chez les aide-soignants

Partager

Avec l’allongement de la durée de vie, beaucoup d’entre nous serons en contact avec des aide-soignants. Ce métier se développe avec l’évolution des maisons de retraite.

Si la relation humaine avec les personnes âgées est très appréciée, le métier est aussi confronté à certaines difficultés.

La problématique

La toilette des personnes en perte d’autonomie n’est pas de tout repos, il faut les déplacer, les lever ou les asseoir. Cela induit des efforts physiques: parfois, les aide-soignants en ont plein le dos!

La démarche

L’établissement a fait appel à son Service de Santé au Travail. En concertation avec le médecin du travail, un ergonome a suivi plusieurs aide-soignants pour comprendre les contraintes et proposer diverses pistes de solutions: les lève-personnes ou les salles de bain communes sont des réflexions, parallèles aux horaires de travail et au renforcement du travail en binôme.

Les bénéfices

Les investissements sont amortis en moyenne après trois ans. C’est peu face à la préservation de la santé des salariés, toujours disponibles pour accompagner du mieux possible les personnes dépendantes.

A lire aussi