La Prévention des Accidents du Travail

La Prévention des Accidents du Travail (PAT) en 6 questions : démêlez le vrai du faux sur la Prévention des Accidents du Travail.

1. LES AT LES PLUS FRÉQUENTS SONT LIES A DES PROBLÈMES TECHNIQUES

FAUX : Les causes les plus fréquentes d’accidents de travail sont la manutention manuelle (50%), les chutes de plain-pied (13%) et les chutes de hauteur (12%). L’outillage à main n’est responsable que dans 9% des cas. Les accidents de trajet sont aussi une cause non négligeable d’AT. Une culture de prévention efficace permet de changer les comportements à risque et de baisser significativement les déclarations d’AT.

A lire aussi: Rapport de gestion 2014 de l’Assurance Maladie-Risques Professionnels.

prevention-accident-du-travail2. ON NE PEUT PAS PRÉVENIR LES AT CAR C’EST TRÈS RARE

FAUX : Malgré la baisse du nombre d’AT sur 10 ans en France, nous avons atteint en 2014 un pallier avec un indice de fréquence à 34 AT avec arrêt pour 1000 salariés. Il faut signaler que des nombreuses entreprises ont mis en place des campagnes « zéro accident de travail » avec succès.

A lire aussi : Rapport de l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail 2001 sur la prévention des accidents en pratique.

3. HORIZON SANTE TRAVAIL PEUT VOUS AIDER

VRAI : Horizon Santé Travail a une équipe dédiée à la prévention des accidents de travail qui peut vous informer et vous accompagner dans votre projet pour diminuer vos AT. Ceci fait partie des services inclus dans votre cotisation. Pour contacter l’équipe : groupe_pat@horizonsantetravail.fr.

4. FAIRE UNE RECHERCHE DES CAUSES NE SERT A RIEN

FAUX : Un accident survient en général du fait de lacunes dans le dispositif de prévention. La première étape est donc d’en établir les causes pour éviter qu’il ne se reproduise. Par ailleurs un accident soit disant bénin peut révéler un risque grave ou des failles dans le dispositif de sécurité, qui peuvent secondairement être responsables d’un incident plus grave. Enfin il a été démontré qu’une politique d’analyse systématique des causes réduit la fréquence des accidents de façon significative.

A lire aussi : La brochure INRS ED 6163 : la méthode de l’arbre des causes.

5. LA PRÉVENTION COÛTE CHER EN ARGENT ET EN TEMPS

PAT2FAUX : D’autres mesures simples et peu coûteuses de prévention sont efficaces pour diminuer la sinistralité de votre entreprise et augmenter son niveau de culture de la prévention des AT.

Parmi celle-ci : l’évaluation des risques professionnels en rédigeant le Document Unique, la nomination d’un salarié compétent, la mise en place d’un accueil nouvel embauché, la maîtrise des risques les plus fréquents (la prévention des TMS, le risque routier ou le risque de chute). Un euro dépensé pour la prévention rapporte trois euros en coûts pour les accidents de travail ou les maladies professionnelles.

6. UN ACCIDENT LORS D’UNE RÉUNION DE MOTIVATION PAR LE SPORT N’EST PAS UN AT

FAUX : Lorsqu’un salarié prouve que les faits sont survenus au cours de son activité professionnelle, sur son lieu de travail, ceux-ci sont présumés être un accident du travail. La charge de la preuve inverse revient à la caisse d’Assurance Maladie et à l’employeur. A eux de démontrer, le cas échéant, que l’accident a une origine totalement étrangère au travail ou que la victime n’était pas sous l’autorité de l’employeur.

A lire aussi : Travail, mission, trajet : les accidents indemnisés sur Ameli.fr

Besoin d’aide ? Contactez-nous !

Groupe Prévention des Accidents du Travail
Tel : 01.56.04.22.22 (du lundi au vendredi : de 8h30 à 17h00)
Fax : 01.56.04.22.29
Email : groupe_pat@horizonsantetravail.fr