La visite médicale

Attention : suite aux récentes évolutions légales, les informations contenues dans cet article ne sont plus à jour. Nous faisons le nécessaire pour l’actualiser dès que possible.

Lorsque le salarié bénéficie d’un examen médical clinique, le médecin du travail évalue les facteurs de risques et les antécédents médicaux, tant individuels que familiaux. Le médecin s’informe ainsi de l’état de santé des salariés et établit le lien entre leur santé et leur poste de travail occupé, étant entendu que l’employeur communique au médecin les risques y afférent.

Cliquer sur cette page pour connaitre les différents types de visites et de suivis.

ergovisionLes examens:

Cette visite s’accompagne d’examens complémentaires effectués sur place :

  • Analyse d’urine,
  • Ergovision (évaluation de l’acuité visuelle. Pour certains postes de travail des tests spécifiques sont effectués (vision des couleurs, du relief, champ visuel, récupération après un éblouissement, vision de nuit),
  • Tonométrie oculaire (mesure de la tension oculaire systématique à partir de 40 ans afin de dépister une hypertonie oculaire),
  • Spirométrie (Exploration Fonctionnelle Respiratoire),
  • Co-Testeur (mesure de l’oxyde de carbone dans l’air expiré),
  • Audiométrie (permet de mesurer l’acuité auditive des salariés exposés au bruit).

Le médecin du travail peut prescrire des examens complémentaires considérés indispensables :

  • à la détermination de l’aptitude médicale au poste,
  • au dépistage des maladies professionnelles ou à caractère professionnel,
  • au dépistage des maladies dangereuses pour l’entourage.

Citons par exemple les analyses sanguines, analyses toxicologiques urinaires ou encore les radiographies pulmonaires.

L’entretien médical:

consultation_500pxIl est mené d’après la connaissance par le médecin des risques professionnels liés au poste occupé. Cet entretien personnel et confidentiel permet de :

  • s’assurer que le salarié est médicalement apte au poste de travail, de proposer des adaptations de poste ou des affectations à d’autres postes ;
  • donner des conseils en prévention des risques professionnels ;
  • prescrire des actes de prévention en lien avec le poste occupé (vaccinations…) ;
  • orienter les salariés vers d’autres spécialistes (spécialités médicales et consultations de pathologies professionnelles).

L’avis d’aptitude:

Le Médecin de Santé au Travail agit dans l’intérêt exclusif de la sécurité et de la santé des salariés dont il assure la surveillance médicale, il agit en toute indépendance et est tenu au secret médical.

A l’issue de la visite, une fiche d’aptitude est remise au salarié en fonction de l’examen médical et des données du poste de travail (D4624-47). Le double est envoyé à l’employeur. L’avis d’aptitude est porté dans le dossier médical de chaque salarié. Différents avis d’aptitude peuvent être pris par le médecin :

  • Apte,
  • Apte avec restriction,
  • Apte avec aménagement de poste,
  • Inaptitude temporaire,
  • Inapte au poste, apte à un autre poste (reclassement proposé…).

La visite de pré reprise (pendant un arrêt de travail) ne s’accompagne pas d’un avis motivé écrit. Celui-ci doit être sollicité à nouveau lors de la reprise effective.